Surface Apple TV Plus

Récapitulatif de la première de Surface : Une prétendue tentative de suicide efface la mémoire d’une femme – Notez-le !

À quoi ressemblerait la vie si votre mémoire était effacée et que vous ne pouviez faire confiance à personne ?

Telle est la prémisse du nouveau thriller Apple TV+ Surface, qui trouve une femme nommée Sophie (Gugu Mbatha-Raw) se réveillant d’une tentative de suicide (du moins c’est ce qu’on lui dit) sans aucun souvenir de sa vie d’avant. Après avoir survécu à une mauvaise chute d’un bateau dans les eaux glacées en contrebas, elle commence à remettre en question tout et tout le monde autour d’elle, alors qu’un homme mystérieux (Stephan James) se cache à proximité en prétendant connaître la vérité.

Et alors vraiment lui est-il arrivé? Préparez-vous à des tas de rebondissements, alors que nous décomposons cette première charnue.

Lorsque nous retrouvons Sophie pour la première fois, elle se réveille d’un cauchemar dans lequel elle se noie. Elle vit avec son mari James (joué par Oliver Jackson-Cohen, lire notre interview ici), et se prépare pour son grand retour au travail suite à l’incident. En prenant un Uber sur le point de traverser un pont, elle est déclenchée par l’eau et a presque une crise de panique. Elle exige qu’on la laisse sortir de la voiture, au milieu d’une mer de klaxons.

En thérapie, on lui dit qu’elle doit accepter que la plupart de ses souvenirs ne seront jamais récupérés. Elle dit qu’elle a l’impression de s’être réveillée dans la vie de quelqu’un d’autre. Sa thérapeute Hannah (Marianne Jean-Baptiste) lui dit que le fait qu’elle soit en vie est un miracle. Sa méthode de tentative de suicide fait d’elle une femme déterminée, et cette détermination va l’aider à surmonter son traumatisme. Mais ce qu’elle ne peut pas dépasser, c’est à quel point tout semble parfait. “Si ma vie était si parfaite, pourquoi ai-je essayé d’y mettre fin ?” elle demande.

Alors qu’elle sort boire un verre avec son amie Caroline (Ari Graynor), un homme semble la regarder. Connaît-elle ce type mystérieux ? Elle ne peut même pas se rappeler.

Alors qu’elle se rend à un événement pour l’entreprise de James, un homme du nom de Baden l’arrête. C’est le gars du restaurant la veille. Il lui dit que James n’est pas celui qu’elle pense qu’il est. “Tu as déjà pensé qu’il s’est passé plus de choses sur le bateau ce jour-là ?” il demande. Alors que James s’approche, Baden fait semblant de demander son chemin et glisse un carnet d’allumettes dans son sac à main.

Une Sophie confuse consulte ses antécédents médicaux alors qu’elle travaille dans un hôpital. Alors qu’un rapport est cohérent avec l’histoire de suicide que tout le monde lui vend, un autre montre un cubitus cassé (os de l’avant-bras), avec une note avertissant d’une potentielle violence domestique.

Plus tard, Sophie exhorte James à partir en voyage de travail, lui assurant que “ce qui s’est passé avant ne se reproduira plus jamais… je ne veux pas mourir”. En son absence, elle essaie une nouvelle thérapie pour se débarrasser des mauvais rêves, mais elle n’arrive pas à chasser l’événement de son esprit. Elle a aussi de nouveaux flashs de souvenirs.

Elle interroge Caroline sur son bras cassé. Son amie dit que les femmes faisaient du shopping et ont pris quelques verres au brunch. Sophie a trébuché et est tombée juste devant Chanel. C’est Caroline qui l’a emmenée faire la radiographie. Cela ne fait qu’un demi-épisode, mais tous ceux qui ne sont pas Sophie se sentent louches, n’est-ce pas ?

Sophie décide de suivre les matchs dans un salon de Chinatown appelé The Li-Bo. Quand elle s’assied, le barman lui donne “l’habituel”. Baden s’assoit à côté d’elle peu de temps après. « Tu ne te souviens vraiment pas, n’est-ce pas ? il demande. Il s’avère que c’est un officier qui a été affecté à son cas parce que tous les suicides doivent être débarrassés de tout acte criminel. Il y a quelque chose dans son cas qu’il ne peut pas ébranler. Les gens qui ont une vie parfaite ne sautent pas souvent des ferries, dit-il. Il lui dit qu’elle adorait ce salon. Il porte le nom d’un poète qui a passé toute sa vie à boire jusqu’à ce qu’il se noie. Il a sauté d’un bateau dans une rivière. Elle se met sur la défensive et dit à Baden qu’elle n’a pas besoin de son aide avant de partir en trombe.

James rentre chez lui et trouve Sophie en train de lire sa note de suicide. Il lui dit qu’il travaillait à Portland lorsqu’il a reçu l’appel au sujet de son incident, et il a prié pour pouvoir rentrer à la maison à temps pour lui dire au revoir avant sa mort. Ce qui s’est passé est fini, lui assure-t-il, mais elle ne semble pas trop assurée.

Au milieu de la nuit, Sophie essaie de se souvenir de son mot de passe Apple ID pour déverrouiller son iPad, mais elle ne peut pas le déchiffrer… jusqu’à ce qu’elle tape l’adresse du Li-Bo. Elle trouve des images sur l’appareil d’elle et de Baden dans une chambre d’hôtel. Il la supplie de partir avec lui, mais elle refuse. Alors qu’ils initient le sexe, elle ferme l’écran.

Alors qu’elle sortait courir le lendemain, elle se heurte à Baden. Elle lui crie que tout ce qu’ils avaient est fait et qu’il doit rester en dehors de sa vie. Mais il ne peut pas. Elle court ensuite jusqu’au quai et trouve un garde-côte qui faisait partie de son effort de sauvetage. La femme dit que Sophie disait toutes sortes de choses étranges – qu’un homme l’a poussée hors du bateau et qu’elle s’appelait Tess, malgré sa carte d’identité montrant un surnom différent. Mais « tu n’étais pas dans ton bon sens », dit la femme. Donc tout cela ne veut probablement rien dire, n’est-ce pas ?

Avez-vous des premières théories? Notez la première, puis déposez quelques commentaires ci-dessous!



#Récapitulatif #première #Surface #Une #prétendue #tentative #suicide #efface #mémoire #dune #femme #Notezle

Leave a Comment

Your email address will not be published.